Pop Art
Fichier 3.png

Un projet qui vise à imaginer, créer et expérimenter des solutions comportementales pour réconcilier les jeunes avec le vote.

Abonnez-vous pour recevoir les résultats de l'étude !

Merci !

 
titres-05.png
sous titre-09.png
sous titre-09.png

9 jeunes sur 10 n’ont pas voté lors des élections régionales de juin 2021.
 

Selon l'enquête pré-électorale réalisée par BVA publiée le vendredi 28 janvier, ce sont 30% des Français inscrits sur les listes électorales qui pourraient s’abstenir le 10 avril prochain, contre 22% seulement au premier tour de 2017 (résultat final Ministère de l’Intérieur).

 

Ces chiffres sont encore plus élevés chez les plus jeunes :

  • L’abstention pourrait s’élever à 40% chez les 18-24 ans et 45% chez 25-34 ans au premier tour d’après ce même sondage BVA

  • En 2017, d’après un sondage réalisé le jour du vote par BVA, ils n’étaient que 28% des 18-24 ans et 32% des 25-34 ans à s’être abstenus au premier tour.

 

On observe  donc à la fois un différentiel de participation entre les Français dans leur ensemble et les plus jeunes (mais de tout temps) et une tentation d’abstention croissante chez tout le monde et en particulier les jeunes.

En même temps, les jeunes s’impliquent dans une multitude de causes locales et nationales, comme la défense de l’environnement, la cause animale ou contre les violences policières.

 

Ce phénomène montre que les jeunes expriment un fort désir de changement mais ne voient pas le vote comme un moyen d’y parvenir.

Le défi du projet 1 jeune, 1 vote est d’imaginer, créer et expérimenter des solutions comportementales faciles à mettre en place pour réconcilier les jeunes avec le pilier de la démocratie représentative qu’est le vote. L’objectif du projet est de faire passer les jeunes de l’intention de changer le monde « for good » à l’action.

nums-10.png
nums-10.png
nums-10.png
sous titre-08.png
sous titre-08.png

Imaginer des solutions pour passer de l’intention à l’action

Le 8 février, Okoni organisera un atelier de co-design qui réunira plus de 15 chercheuses et chercheurs en sciences sociales expérimentales (représentant 15 institutions académiques en France), notre équipe de designers, des représentants du monde associatif qui travaillent sur l’engagement citoyen et des jeunes concernés par le sujet.

L’objectif de l’atelier sera de confronter les regards des participants et d’imaginer en mode collaboratif et pluridisciplinaire des solutions comportementales qui visent à booster la participation des jeunes à la prochaine élection présidentielle.

nums-11.png

Créer des solutions adaptées et faciles

à implémenter

Suite à l’atelier, l’équipe de designers de Okoni mettra en forme les idées issues du travail collaboratif. L’objectif sera d’aller au-delà de la phase d’imagination et de passer à l’étape de création grâce à nos outils numériques.

nums-12.png

Expérimenter pour identifier

quelles solutions marchent le mieux

La phase de création sera suivie par la mise en place d’une grande expérience en ligne avec plus de 5 000 jeunes. L’objectif de l’expérience sera de mesurer avec précision l’impact comportemental des solutions retenues suite à l’atelier de co-design. Concrètement, en partenariat avec plus de 40 chercheuses et chercheurs en France, nous mettrons en place une expérience comportementale dans plus de 15 villes différentes. Des répondants jeunes (classe d’âge 18-24 ans) seront confrontés à différents scénarios (un scénario par groupe de répondants avec présentation d’une seule solution comportementale par groupe) suivis par une mesure de leur intention d’aller voter lors de l’élection présidentielle. La phase d’expérimentation permettra d’identifier quelles sont les solutions qui marchent le mieux.

titres-06.png

A la suite de l'atelier de co-création, nous avons eu

15 solutions trouvées avec les jeunes et les chercheurs-euses

Découvrez ces 15 solutions ici >

Ci dessous, les solutions comportementales envisagées pour inciter les jeunes à aller voter.

Les solutions présentées ont été testées dans le cadre d’une expérience scientifique menée à grande échelle entre le 6 avril et le 13 avril, 2022.

idée8.png

Ambassadeurs du vote

Cette solution s’appuie sur les résultats de travaux récents montrant que le simple fait de devoir tenir un discours sur l’importance d’un comportement (par exemple, l’importance de travailler plus les mathématiques) peut encourager la personne qui tient le discours (par exemple, l’élève) à améliorer ses propres performances dans la matière (dans notre exemple, l’élève verrait une amélioration au niveau de ses propres performances en mathématiques). Dans le cadre de la participation électorale, il s’agit de demander aux jeunes d’écrire un texte sur l’importance d’aller voter avec l’objectif de motiver un.e autre jeune pour qu’il/elle se déplace aux urnes.

Qui vote à ta place ?

Cette solution compare le taux de participation des jeunes (18-29 ans) à l’élection de 2017 (7 jeunes sur 10 avaient alors voté) au taux de participation des moins jeunes (60-74 ans, 9 sur 10 ont voté dans cette catégorie d’âge). Les travaux en sciences comportementales montrent que nos décisions sont influencées par ce que font les autres. L’effet d’une information sociale peut être renforcé avec un message qui compare le taux de participation de son groupe (les jeunes) avec le taux de participation d’un autre groupe (les personnes âgées).

idée13.png
idée16.png

Informations sur les bureaux de vote

Des sondages récents ont montré qu’une grande partie des jeunes ne dispose pas de l’information concernant leur bureau de vote de rattachement. Pour remédier au problème de la mal-inscription, il est possible de mettre à la disposition des jeunes une plateforme qui les informe de leur bureau de vote de rattachement (comme le fait la plateforme lancée par le gouvernement, Service public). Des travaux en sciences comportementales montrent que ce type d’information peut avoir un effet plus important sur les comportements si en plus l’individu forme un plan avec l’heure où il/elle ira voter, la ou les personnes qui l’accompagneront et ce qu’il/elle compte faire après avoir voté. Décrire ces différentes étapes peut renforcer la volonté de passer de l’intention d’aller voter à l’action.

 
titres-07.png
 
partenaire-30.png
partenaire-31.png
partenaire-28.png
partenaire-29.png

Le projet 1 jeune, 1 vote est une initative de

et

l’équipe d’économie expérimentale de l'

et la

Le projet réunit 40 chercheuses et chercheurs de 15 institutions académiques en France.

logo 2 s_Plan de travail 1_Plan de travail 1 copie.png
Logo_new_BVA_RVB.png
unnamed (3).png
unnamed (6).png
unnamed (2).png
LESSAC.jpg
CEEM.png
LEM.png
PSE.png
unnamed (1).png
unnamed (5).png
CNRS.png
CES.png
GAEL.png
CREM.png
MBS-logo-bleu-1.png